La transformation digitale a depuis ces dix dernières années été l’une des préoccupations prioritaires des entreprises.
Dans un monde du travail bouleversé par ces transformations, l’informatisation et la technologie ont joué un rôle central dans l’évolution du métier de gestionnaire de flottes.

Coûts et productivité, des objectifs atemporels

La digitalisation du métier de gestionnaire de flottes est une tendance de fond. L'objectif pricipal étant le désir d’optimiser les coûts. C’est une problématique qui est récurrente et qui prend en compte les évolutions économiques et environnementales de notre société. En exemple, la crise économique mondiale de 2008 qui a obligé les gestionnaires de flottes à réduire considérablement les coûts pour répondre aux obligations fiscales et réglementaires qui ont suivi. Ces changements ont fait émerger de nouvelles pratiques avec, entre autre, la mise en place de nouveaux processus automatisés tels que l’intégration des factures, des constats et des amendes au système de gestion de flottes, etc.

L’automatisation des processus permet de réduire le nombre d’erreurs et de garantir la fiabilité des données. Elle permet ainsi une simplification et une réduction importante des charges administratives. Ces évolutions se sont accompagné d’un besoin d’intégration aux systèmes de l’entreprise (ERP…) afin de dégager une plus forte valeur ajoutée des services pour toute l’organisation. Les gestionnaires de flottes ont maintenant tous la possibilité de disposer d’une vue intégrale des informations pour mieux piloter leurs flottes de véhicules.

Une digitalisation qui s’intensifie

La gestion de flottes continue de se digitaliser signant ainsi une véritable rupture avec le rôle traditionnel du gestionnaire de flottes. L’internet des objets, les voitures connectées, le Règlement Européen sur la Protection des Données, le plan de mobilité, la transition énergétique, le car policy… apportent leur lot de nouvelles règles, outils et comportements de travail. La nécessité d’intégrer ces évolutions dans le quotidien de la gestion de flottes est un prérequis. Avec l’avènement du digital, le rôle du gestionnaire de flottes a évolué et continuera à mesure ou la technologie fera partie intégrante de son métier.

La nécessité de se réinventer

La digitalisation du métier doit être perçue comme étant une opportunité. En effet, le gestionnaire de flottes doit tirer parti des outils digitaux pour les tâches opérationnelles et doit tendre vers une position plus stratégique dans l’entreprise. Se réinventer est une nécessité pour mieux répondre aux objectifs de performances économiques de l’entreprise d’une part, et d’autre part, d’initier des projets pour s’attaquer aux problématiques environnementales et réglementaires. Ainsi, se concentrer sur les activités à forte valeur ajoutée devient son principal défi.

En tant que gestionnaire de flottes, êtes-vous prêt à vous réinventer ?

Vous souhaitez vous entretenir avec notre équipe pour en savoir plus sur notre offre et recevoir une demo de notre plateforme ?

N'hésitez pas, contactez-nous ici !

Par Caroline Notter le 30 nov. 2018

Précédent | Suivant

Blog plus récent

L'union fait la force : pourquoi l'adhésion des parties prenantes est la clé d'une transition réussie vers une  flotte de véhicules électriques

La loi d’orientation des mobilités est l’amorce de la fin des ventes de voitures à énergies fossiles carbonées en 2040. Beaucoup d'entreprises sont ...

Transport sanitaire urgent : mieux gérer les urgences grâce à la géolocalisation

Assurer un service de grande qualité pour les ambulanciers représente un enjeu crucial. Transporter des personnes vulnérables, malades, âgées ou ...

En coulisses : les secrets d’une télématique de qualité

Pour fournir un produit exceptionnel, il est nécessaire d’évoluer dans un environnement qui exige de s’améliorer en permanence. Cela ne vaut pas ...