La télématique embarquée permet de traiter des informations sur la conduite. Un boîtier embarqué, installé sur le tableau du véhicule, émet des alertes sonores et visuelles lorsque les conducteurs exécutent des comportements à risques.

« Pour améliorer la gestion de la flotte, il faut nous intéresser le plus possible au conducteur : développer des solutions pour l’aider à mieux conduire et mieux le renseigner sur sa conduite », indique Olivier Mansard, Vice-Président des ventes de Masternaut.

Ces données sont ensuite remontées sur la plateforme. Le gestionnaire de parc, peut donc visualiser ces données et orienter les formations vers les conducteurs les plus accidentogènes. Une source d’économies. « Plutôt que de former 100 % des conducteurs, on peut concentrer la formation sur la population qui pose problème », note le Vice-Président des ventes de Masternaut. Autre élément intéressant de la télématique, une meilleure connaissance de l’état des véhicules. « Cela amène à mieux anticiper les maintenances et à les optimiser », reprend Olivier Mansard.

Suivi des comportements de conduite, des données du véhicule, etc. : les outils de la télématique capables d’intéresser le responsable de parc se multiplient chez certains prestataires, sans pour autant se substituer aux fonctionnalités des logiciels spécifiques.

Lire la totalité de l’article : Article Flottes Automobile du 24 avril 2017

Previous Post | Next Post

Nouvelles plus récentes

Télématique : du véhicule connecté au véhicule communicant

En mai dernier, nous avons échangé avec Eric Gibory, journaliste spécialisé dans l'industrie automobile et des technologies, sur le sujet des ...

Masternaut On Time : le nouveau module qui optimise l’activité des entreprises

Dans la continuité de son accompagnement des entreprises, Masternaut, leader de la télématique enrichit sa plateforme de gestion de flotte Masternaut ...

Télématique : comment impliquer les parties prenantes internes - Connected Fleet Conference 2019

Olivier Mansard, VP Global Sales de Masternaut, était invité par Fleet Europe à un débat à Bruxelles le 16 mai aux côtés de René De Jong, directeur ...